Déconfinement : les sportifs de haut niveau vont pouvoir reprendre en salle

Il sera possible de pratiquer du sport seulement en extérieur dès lundi. Sauf pour les athlètes de haut niveau qui pourront bientôt s’entraîner en salle. Un décret d’exemption est en préparation.

Une reprise de la pratique sportive « individuelle et en extérieur »… Le gouvernement a confirmé ce jeudi la piste qui était envisagée depuis plusieurs jours. Les piscines, les gymnases et tous les espaces couverts resteront fermés, au moins jusqu’au 2 juin; mais les amateurs de sport pourront dès lundi reprendre du service et sortir les baskets, les shorts et les accessoires. A condition d’appliquer strictement une série de mesures sanitaires, qui seront reprécisées dans des guides, prochainement édités par le ministère des Sports.

Pour les sportifs professionnels et ceux de haut niveau, un décret d’exemption est toutefois en préparation. Le gouvernement considère en effet que, comme une personne lambda qui dès le 11 mai pourra accéder à son espace professionnel, les athlètes privés, depuis le début du confinement, de leur activité doivent être en mesure de retrouver leur lieu de travail.

Le décret qui pourrait être publié dès lundi, devrait ainsi permettre aux sportifs professionnels et de haut niveau de pouvoir se préparer en extérieur, tout comme en intérieur. Mais toujours avec des règles extrêmement strictes.

Les pôles d’entraînement et l’Insep vont rouvrir progressivement

Aucun entraînement collectif ne sera ainsi possible, au moins jusqu’à début juin. En revanche, les sportifs devraient individuellement pouvoir accéder aux salles de musculation, aux terrains de basket, et a priori, aux piscines, ce qui n’était plus possible depuis le 17 mars. Reste à savoir, si cette mesure concernera l’ensemble des 5 500 sportifs présents sur les listes de haut niveau, ou ceux qui ont une échéance à court terme.

Les pôles d’entraînement et, notamment l’Insep, vont progressivement rouvrir à partir de lundi. L’Insep accueille dans le bois de Vincennes à Paris 800 sportifs. Tous ne reviendront pas en même temps. Des discussions sont déjà en cours avec le ministère des Sports, l’Agence nationale du sport et les différentes fédérations sportives afin d’établir des priorités, en fonction notamment des différents calendriers sportifs.

Certaines sont actuellement en train de mettre en place différents dispositifs, à destination de leurs sportifs mais aussi de leurs clubs. La pratique loisir devrait pouvoir peu à peu reprendre. Mais cette fois uniquement en extérieur et pas encore de manière collective.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *